Le massage asiatique

Écrit par les experts Ooreka

Le massage asiatique regroupe le massage shiatsu et la réflexologie.

Mannequin points d'eveil

Tonifiant, énergisant et relaxant, le massage asiatique soulage les douleurs articulaires et favorise l'équilibre énergétique du corps et de l'esprit pour un meilleur fonctionnement des organes.

Le massage asiatique se diffère du massage thaïlandais, du massage oriental, du massage ayurvédique, du massage cachemirien, du massage balinais, de la relaxation coréenne, du massage californien, du massage suédois et du massage assis par la notion de projection de certaines parties de l'organisme sur des points précis du corps.

Massage asiatique : de quoi s'agit-il ?

L'objectif en massage asiatique est la ré-harmonisation de la circulation de l'énergie grâce à la stimulation de certains points stratégiques du corps. Chaque zone du corps abrite ainsi des points précis en relation avec les organes permettant ainsi de les soulager ou d'améliorer leur fonctionnement.

Selon la zone traitée, le massage asiatique peut se faire suivant des mouvements fermes et des techniques visant à évacuer les tensions musculaires en les dénouant avec vigueur pour éliminer stress et sensation de fatigue.

Inspiré de l'acupressure et de la méthode de la digitopuncture, le massage asiatique est performant pour faire disparaître les maux courants et les problèmes liés à l'anxiété et à la fatigue. C'est une alternative efficace pour apporter un maximum de bien-être au corps et à l'esprit.

Massage asiatique : les principaux types

Parmi les massages asiatiques les plus connus figurent le massage shiatsu et la réflexologie.

Le massage shiatsu

Le massage shiatsu se pratique au sol à l'aide d'un futon ou d'un tatami. Les gestes sont souvent assez fermes et durs et servent à dénouer les nœuds musculaires occasionnés par l'anxiété, la fatigue et le stress.

Le but est toujours le même dans les différentes formes de massage asiatique. Il s'agit de rétablir l'équilibre énergétique du corps et d'apporter au patient tonus, vitalité et bien-être à la fois physique et mental en stimulant les points réflexes situés le long des méridiens.

La réflexologie

La réflexologie fonde sa théorie sur l'idée que l'ensemble du corps est reflété sur certaines parties de celui-ci comme les pieds, les mains et le visage. Il est donc possible d'atteindre à distance les organes pour les soulager ou rétablir l'équilibre du bon fonctionnement de l'organisme.

Cette méthode est connue pour sa capacité à activer les facultés curatives de chaque individu en harmonisant le flux énergétique et en stimulant les défenses naturelles par le toucher et le massage des zones réflexes du corps.

Massage asiatique : pour quels bienfaits ?

Les bienfaits du massage asiatique sont multiples. Il permet principalement de :

  • Soulager les douleurs et les différents maux dont souffre l'organisme.
  • Equilibrer le fonctionnement des organes et de contribuer à la fluidité de la circulation énergétique.
  • Evacuer le stress, la fatigue et l'anxiété.
  • Détendre les muscles et procurer une relaxation totale du corps.
  • Apporter un bien-être complet (physique et mental).
  • Eliminer les tensions et les émotions négatives.
  • Eliminer les impuretés et les toxines.
  • Amorcer la faculté d'auto-guérison.
  • Traiter les troubles du sommeil.
  • Apporter, tonus et vitalité.
  • Améliorer la circulation sanguine et lymphatique.

Massage asiatique : les précautions à prendre

Chaque type de massage asiatique (massage shiatsu et réflexologie) nécessite des précautions particulières liées à la zone travaillée et aux points stimulés. Il est donc essentiel d'en prendre connaissance avant toute pratique.


Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !