Sommaire

Le Do-in est une technique d’acupressure, ou digitopuncture, dérivée du shiatsu. Il s’agit d’une forme d’automassage qui peut se pratiquer un peu partout puisqu’elle ne nécessite pas de se dévêtir.

Voici l’essentiel à savoir sur cette technique et les quelques points à connaître pour soulager des tensions très simplement.

Origines et caractéristiques du Do In

Le Do-in, ou Do In, a fait son apparition au Japon il y a 5 000 ans mais il est encore aujourd’hui quotidiennement pratiqué par certains moins bouddhistes.

Le Do-in (littéralement la « voie de l’énergie ») se pratique sur les points d’acupuncture placés sur les méridiens énergétiques qu’utilisent également le shiatsu et l’acupuncture. L’objectif est d’agir sur le « qi » [tchi] (comme dans le qi gong), qu’on peut traduire par énergie vitale (« ki » en japonais, comme dans l'aïkido).

Objectifs du Do In

L’objectif du Do In est de réguler l’énergie des méridiens et donc de favoriser la circulation de l’énergie vitale en partant du principe qu'une maladie apparaît lorsque le qi ne circule pas correctement dans le corps. Cela permet de rétablir l’harmonie au sein de l’organisme.

Lire l'article Ooreka

Par ailleurs, le simple fait de se masser entraîne la sécrétion d’endorphines qui, entre autres, jouent un rôle antalgique et favorise le bien-être.

Le Do In permet entre autres :

  • d’être forme dès le réveil pour bien préparer sa journée ;
  • de soulager la fatigue et la tension musculaire dues à une mauvaise posture prolongée ;
  • de faciliter la digestion ;
  • de soutenir l’organisme en cas de régime et de lutter contre la prise de poids ;
  • de soulager certains symptômes liés à la grossesse tels que les jambes lourdes, les crampes, la fatigue, etc. ;
  • de mieux récupérer suite à une blessure, un accident ou une intervention chirurgicale ;
  • de gérer son stress ou son trac avant un examen, une audition, un entretien d’embauche, etc.

Do In : conseils de pratique

Quand ?

Le Do In peut se pratiquer n’importe où (chez vous, au bureau, etc.) et à n’importe quel moment de la journée. Dix petites minutes peuvent suffire.

Néanmoins, le Do In est particulièrement intéressant le matin à jeun afin de dynamiser le corps en favorisant la circulation énergétique (certains parlent de « toilette énergétique »).

Inversement, il peut être pratiqué le soir au coucher pour faciliter l’endormissement et le sommeil en soulageant les tensions de toutes natures (stress émotionnel mais aussi physique provoqué par la pollution, une mauvaise alimentation, une mauvaise oxygénation, etc.) .

Comment ?

Mettez-vous à l’aise, que ce soit en tailleur, sur une chaise ou à genoux (en seiza, les fesses sur les talons) et respirez calmement.

En cas d’inconfort au cours de la séance d’auto-massage il ne faut pas hésiter à changer de position.

Frottez énergiquement vos paumes au-dessus de la tête et débutez le massage.

Une séance de Do In commence habituellement par des percussions avec la pulpe des doigts sur le sommet du crâne.

Puis on stimule les points du visage. Avec la pulpe des doigts :

  • on lisse le front de l’intérieur vers l’extérieur,
  • les ailes du nez de haut en bas en contournant les pommettes,
  • on frictionne les oreilles.

Vous pouvez aussi exercer des pressions sur divers points au niveau du front, des arcades sourcilières, du nez, autour de la bouche

Le lissage se concentre ensuite sur le cou, la nuque puis les épaules.

Tapotez doucement à l’aide du poing sur la face interne du bras depuis l’épaule jusqu’au poignet et remontez sur la face externe. Renouvelez trois fois ce passage et effectuez la même chose sur l’autre bras.

Arrêtez-vous sur deux points d’acupuncture intéressants :

  • Un point important situé deux doigts sous le pli du coude, sur l’avant-bras. Il s’agit d’un point du méridien gros intestin très utile à travailler en cas de problème d’épaule ou de bras.
  • Intéressez-vous également à un des dix points incontournables de l’acupuncture : le point 4 du méridien gros intestin. Il est situé au niveau de la face dorsale de la main juste devant la zone où se rejoignent la ligne du pouce et la ligne de l’index (au centre de la zone de peau qui fait la jonction entre ces deux doigts). Stimulez-le quelques instants.

Puis percutez doucement votre thorax en prenant soin au passage de travailler :

  • le point situé trois travers de doigts sous la clavicule, au niveau du muscle grand pectoral (point 1 du méridien du poumon),
  • le point situé au centre du plexus solaire, entre les mamelons (qui favorise l’ouverture de la poitrine).

Intéressez-vous par la suite à votre ventre en le massant dans le sens des aiguilles d’une montre.

Puis frictionnez votre dos et votre sacrum (partie arrière du bassin, sous les lombaires), à l’aide de vos poings ou de la face dorsale des mains.

On passe ensuite aux jambes qu’on va là aussi tapoter sur la face externe de haut en bas en allant jusqu’aux orteils ; puis sur la face interne en remontant. On renouvelle ce passage trois fois. Même chose de l’autre côté.

On frictionne également : la rotule, le tibia, la cheville (en dedans et en dehors), le cou-de-pied et le bout des orteils.

On va également réaliser des percussions sur la plante du pied.

Sur les membres inférieurs on s’attardera sur :

  • le point 36 du méridien estomac situé quatre travers de doigts sous la rotule au niveau de la zone charnue entre le tibia et le péroné ; effectuez plusieurs pressions successives,
  • le point 6 du méridien de la rate situé quatre travers de doigts au-dessus de la malléole interne à stimuler avec précaution (en cas de troubles circulatoires),
  • le point situé entre la malléole interne et le tendon d’Achille (point du méridien du rein permettant de tonifier),
  • le point 1 du rein, incontournable, situé presque au centre du pied (légèrement vers l’avant) et à stimuler énergiquement.

Terminez en respirant profondément.

À la différence de l’acupression proprement dite, le Do In permet de stimuler les méridiens sans forcément connaître avec précision tous les points d’acupuncture puisqu’on intervient également dessus à l’aide de frictions, de martèlements ou d’appuis de la paume.

D’une façon générale, lorsqu’on cherche à stimuler on appuie fortement sur le point mais de façon brève. Inversement, lorsqu’on souhaite détendre on appuie moins fort mais plus longtemps (environ une minute).

Do in : quelques points à connaître

Vous pouvez utiliser quelques points intéressants dès que le besoin s’en fait sentir. Selon le cas utilisez vos doigts (pouce et/ou index et/ou majeur) ou l’ensemble de votre main.

Stimuler

  • Pour retrouver sa vitalité, stimulez le point 36 estomac (quatre travers de doigts sous la rotule). Réalisez également quelques frictions et pressions au niveau des pieds.
  • Pour vous donner du tonus en stimulant le méridien de la vessie, martelez en douceur votre dos à l’aide de vos deux poings. Débutez le plus haut possible et descendez en tapotant de part et d’autre de la colonne vertébrale puis repartez en sens inverse vers le haut. Faites plusieurs allers-retours.
  • Pour drainer l’organisme (en jouant sur la circulation lymphatique), travaillez sur le méridien du foie en exerçant des pressions avec les paumes des mains sur le mollet en allant des chevilles aux genoux. Faites également des pressions sur l’avant des cuisses et le bord externe du tibia.

Calmer

  • En cas de surmenage, pour se calmer, travaillez sur le trajet du méridien de l’intestin grêle (IG) qui circule sur le bord interne du bras. Vous pouvez le marteler doucement avec le poing.
  • Pour calmer vos émotions, stimulez les méridiens du cœur et du poumon en exerçant des pressions avec la paume de la main gauche sur l’épaule et l’intérieur du bras droit.
  • Pour vous détendre et améliorer le teint (en favorisant la microcirculation), stimulez avec vos doigts les zones allant du menton au reste du visage (joues, pommettes et orbites). Réalisez plusieurs fois ces pressions en partant du menton. Terminez en massant doucement vos tempes.
  • Pour soulager une tension (notamment au niveau de la nuque), placez la main droite derrière la nuque et appuyez sur la base du crâne en descendant progressivement vers l’épaule (travail sur le méridien de la vésicule biliaire qui intervient sur la bonne humeur).

Le Do in peut aussi servir à préparer au sommeil. Pour cela :

  • On réchauffe ses paumes de mains et on les pose sur les yeux.
  • Ensuite on lisse le cou et on descend le long sternum.
  • On masse la zone sous-ombilicale en faisant des rotations (dans les deux sens) avant de se concentrer quelques minutes sur sa respiration (on visualise l’air qui entre et qui sort).
  • Terminer en massant pendant environ 5 minutes un point situé juste en dessous de la malléole interne (cheville).

Pour régénérer la peau et si on a les traits tirés on peut successivement :

  • lisser le front à l’aide de la pulpe des doigts ;
  • passer sur les sourcils en appuyant doucement avec la pulpe des doigts ;
  • réaliser de petites pressions-rotations au niveau des tempes (sens horaire puis anti-horaire) ;
  • faire passer les doigts autour de l’arête du nez en lissant vers le bas ;
  • s’attarder en appuyant sur deux points situés de part et d’autre des narines ;
  • avec les deux index placés à l’horizontale, frotter simultanément au-dessus et en dessous des lèvres ;
  • à l’aide des pouces et des index cherchez à décoller doucement la peau depuis le menton jusqu’aux oreilles ;
  • conclure en exerçant une pression-rotation des doigts au niveau des joues entre les mâchoires supérieure et inférieure.

Aussi dans la rubrique :

Bases du massage

Sommaire