Sommaire

Dans la pratique sportive, les lésions les plus fréquentes s'observent sur les muscles, les ligaments ou les tendons. Les chocs subis peuvent avoir de nombreuses conséquences à long terme, et peuvent devenir source de handicap.

Le massage transversal profond a pour objet de masser en profondeur les zones lésées ou douloureuses, en évitant de manipuler les zones saines.

Le point dans notre article.

Zoom sur le choc musculaire

Lorsqu'il y a traumatisme, il se crée une inflammation due aux lésions des tissus fibreux endommagés :

  • Cette inflammation s'auto-alimente, et entraîne une douleur qui perdure dans le temps.
  • Se forment autour de la zone lésée des tissus cicatriciels fibreux qui, à la longue, limitent l'amplitude du mouvement, et génèrent eux-mêmes une douleur supplémentaire.
  • Les fibres de collagène qui se forment par la suite prennent la direction imposée par la lésion, ce qui à long terme ne permet plus de récupérer une mobilité normale.

C'est en présence de ce type de traumatisme qu'un massage transversal profond peut être indiqué.

Massage transversal profond : à quoi ça sert ?

Le massage transversal profond va manipuler les tissus tendineux et musculaires endommagés dans le but de limiter l'inflammation, et de rétablir l'élasticité et la mobilité normale des tissus :

  • Par des pressions et des mouvements de frictions profondes, il va stimuler l'hyperémie locale : en amenant un flux de sang accru au niveau de la zone lésée, il va permettre aux globules et aux autres éléments constitutifs du sang de lutter efficacement contre l'inflammation.
  • De plus, il va empêcher la constitution du tissu fibreux autour de la zone lésée ; ou s'il est déjà constitué s'il s'agit d'une lésion ancienne, il va permettre de l'assouplir, et de restaurer partiellement, ou même totalement, l'amplitude du mouvement.

Pratique du massage transversal profond

Les manœuvres pratiquées allient les frictions et les pressions.

  • Les mouvements sont effectués en profondeur, transversalement par rapport aux fibres musculaires lésées.
  • On exerce aussi des pressions statiques et profondes, ainsi que des frictions circulaires, qui activent le flux sanguin.

Par un spécialiste

Vous pouvez consulter un masseur ou un physiothérapeute spécialisé dans la technique, surtout si la douleur concerne un endroit où vous n'avez pas accès, par exemple votre dos.

  • Le praticien utilisera ses doigts, ses coudes, ses phalanges, pour exercer le maximum de pression.
  • Le traitement dure alors à peu près 15 minutes, et est à renouveler 2 à 3 fois par semaine.

Automassage

Vous pouvez également pratiquer l'automassage, s'il s'agit bien sûr d'une zone à laquelle vous avez accès, comme les bras ou les jambes.

  • Placez votre pouce sur la zone douloureuse et travaillez-la en profondeur, en y exerçant une pression forte et constante, ou en y pratiquant des mouvements circulaires, toujours avec la force du pouce.
  • Si la zone est plus large, vous pouvez vous servir de la paume de la main.
  • L'automassage est à renouveler 3 ou 4 fois par jour, sur une durée de 3 ou 4 minutes. Au départ, il est très douloureux, mais plus la zone lésée s'assouplit, moins la douleur se fait sentir.

Ces pros peuvent vous aider